Les bonnes raisons de louer un appartement meublé

 

De nos jours, la recherche d’un appartement à louer devient de plus en plus compliqué, que ce soit dans la capitale ou en province. Pour vous aider, voici quelques conseils qui vous permettent d’avoir des idées claires.

Location d’un appartement meublé, une aubaine à saisir

Afin de bénéficier d’une grande souplesse dans la gestion du bail et réduire en même temps les impôts, il existe une alternative procurant un bon nombre d’avantages. En tenant compte des nouvelles règles en vigueur, la location d’un appartement meublé constitue un excellent bon plan. Par exemple, par rapport à la durée de bail d’une location nue, celle d’une location meublée à usage de résidence principale s’étend jusqu’à un an renouvelable. D’ailleurs, ce délai peut être réduit à neuf mois si elle est souscrite à un étudiant. Sur d’autres points, dans le cas où l’appartement fait l’objet d’une installation complète fournissant le confort nécessaire à la vie courante, le meublé présente une valeur plus chère. Cela dit, cette dernière peut atteindre jusqu’à 10% à Paris et à 20% en province. Malgré cette augmentation, la location meublée présente en conséquence une meilleure rentabilité. Côté fiscal, le logement meublé en gagne aussi un point. En fait, les loyers d’un meublé ne font plus partie des revenus fonciers, ils sont à déclarer dans la catégorie BIC (Bénéfices industriels et commerciaux).

Ce que les locataires doivent savoir

De nouvelles dispositions contraignantes pour le bailleur sont introduites dans la loi Alur du 24 mars 2014. En effet, à part le meublé qui doit rester attractif, celle-ci impose un contrat-type de location, définit les éléments de mobilier, réajuste la limitation du dépôt de garantie à deux mois et présente un procédé de révision de loyers. De ce fait, les locataires auront l’opportunité de profiter d’une location appartement meublée digne d’un logement décent leur permettant de vivre favorablement au regard des exigences de la vie courante (article 8 de la loi Alur du 24 mars 2014). Sur ce, les appartements meublés à usage de résidence principale doivent au moins comprendre 11 éléments de mobilier (décret du 31 juillet 2015) dont une literie avec couette ou couverture, des plaques de cuisson, un four ou à micro-ondes, du matériel d’entretien ménager, des luminaires, un dispositif d’occultation des fenêtres dans les chambres à coucher et bien plus encore. Par ailleurs, il est possible d’apporter une touche personnelle à la décoration afin de renforcer l’attractivité du bien. On peut également installer d’autres équipements tels que le Wi-fi ou le câble.

Un régime fiscal moins pénalisant

Le fait d’opter pour un logement meublé permet aux locataires de tirer profit d’un régime fiscal attractif. En dépit des engagements établis par la loi Alur, le loueur en meublé non professionnel dispose toujours d’une fiscalité attractive. À ce propos, les loyers sont imposés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux. Si le seuil de 32 900 € de recettes annuelles n’est pas dépassé, l’application du régime micro-BIC reste en faveur du bailleur, avec des obligations déclaratives apaisées. À l’évidence, la location appartement meublé procure des avantages exceptionnels pour les locataires et les loueurs.

Auteur de l’article : energie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *