Quelles sont les charges de copropriété ?

Tout savoir sur les charges de copropriété

Dans un immeuble ou un appartement à plusieurs lots, on entend souvent parler de la charge de copropriété. Ce dernier regroupe les dépenses de l’année en cours de la copropriété. En effet, chaque copropriétaire doit payer les charges et c’est le syndic de copropriété qui se charge de leur recouvrement. La répartition des charges est fixée par le règlement de copropriété. Les charges de copropriété sont réparties en deux : les charges générales et les charges spéciales. Focus sur ces différents types de charges.

 

Les charges générales

Les charges générales regroupent les dépenses consacrées à l’entretien, à la conservation ainsi qu’à l’administration de l’immeuble. Les charges d’entretien, comme son nom l’indique, permettent de préserver le bon état des parties communes pour que les copropriétaires puissent vivre dans les meilleures conditions. Il s’agit de l’achat des produits ménagers pour maintenir les endroits aux propres, de l’entretien des espaces verts, de l’enlèvement des ordures ménagères et des contrats établis avec un prestataire pour le maintien de la propreté.

Concernant les charges de conservation, il s’agit des couts de réparations du gros œuvre. C’est pourquoi, parmi les charges de copropriété, l’on parle de dépenses de conservation pour désigner les réparations des gros travaux comme le mur, les façades, la toiture, les têtes de cheminée, les escaliers, les canalisations et réseaux, les halls d’entrée ainsi que les locaux communs. En bref, c’est la dépense consacrée à la réparation des gros œuvres de la partie commune.

Et pour les charges d’administration de la copropriété, ils correspondent aux montants liés aux honoraires du syndic, aux frais de tenue des assemblées générales, aux contrats d’assurance contre l’incendie, à la taxe d’enlèvement des ordures ménagères ainsi qu’au salaire du gardien et aux cotisations sociales. Ces charges sont évidemment réparties en fonction de la valeur relative de chaque lot, mais il faut que toutes les copropriétaires y participent.

 

Les charges spéciales

Concernant les charges spéciales, elles sont relatives aux services collectifs ainsi qu’aux équipements communs. De ce fait, le budget consacré aux charges relatives est utilisé pour réaliser les travaux d’entretien : des ascenseurs, des appareils de chauffage collectif, de l’eau chaude collective, de l’eau froide, des systèmes d’ouvertures automatiques des portes, de l’antenne collective ou du raccordement au réseau câblé de télévision. Contrairement aux charges générales, les charges spéciales sont réparties en fonction de l’utilité et des services rendus par les équipements.

Pour les ascenseurs, il faut que le copropriétaire bénéficie de cet équipement. De ce fait, les habitants du rez-de-chaussée ne doivent pas participer à cette charge, étant donné qu’ils n’utilisent pas régulièrement un ascenseur.

Quant au chauffage collectif, la participation de chaque lot peut être déterminée de deux manières différentes, soit en fonction de la superficie du logement, soit, en fonction de son volume. Mais dans tous les cas, toute copropriétaire qui utilise le chauffage collectif est dans l’obligation de payer une certaine charge pour maintenir le confort dans l’immeuble.

Auteur de l’article : energie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *