Secrets de réalisation d’une terrasse en bois

Que ce soit pour la terrasse du balcon, du jardin ou des abords de la piscine, la terrasse en bois apporte une touche élégante et naturelle à vos extérieurs. La facilité de pose et un intéressant rapport qualité/prix font la renommée de la terrasse en bois. Mais comment choisir les essences de bois les plus résistantes, les types de bois utilisés pour composer la terrasse, les techniques de pose adaptées et les modes d’entretien ? Tout savoir sur la réalisation d’une terrasse en bois.                

Choisir l’essence pour une terrasse en bois

Pour un investissement durable dans le temps, la terrasse en bois doit être assez solide pour résister aux intempéries, aux poussières et aux rayons UV, et ce, durant toute l’année. Pour bien choisir l’essence de bois garantissant les meilleures propriétés hygroscopiques, c’est-à-dire la capacité d’absorption d’eau, il faut se renseigner sur la densité du bois, la stabilité dimensionnelle, le traitement contre la putréfaction, le respect des normes écologiques et le résultat obtenu. D’ailleurs, les bois utilisés pour équiper les terrasses sont classés par ordre de résistance, dont la classe 5 pour les plus coriaces, la classe 4 pour le bois imputrescible, la classe 3 pour les matériaux durables. Quant aux types de bois de terrasse, vous aurez le choix entre les bois européens traités ou non, les essences exotiques et le bois composite (constitué de polyéthylène et de bois recyclé).

Techniques de pose pour la terrasse en bois

Pour réaliser une terrasse en bois, les professionnels utilisent des lames de bois ou des bois en caillebotis. Les lames sont des planches rectangulaires à placer sur des lambourdes, en respectant au moins 40 cm d’espacement pour un entretien facilité. Par contre, le caillebotis utilise des dalles carrées réalisées avec de petites planches de bois, et le tout s’installe sur un lit de terre ou de sable recouvert de film géotextile pour éviter l’apparition de mauvaises herbes.

Le traitement du bois

Pour protéger la terrasse en bois contre les intempéries, le bois est toujours traité, soit par autoclave (mise sous pression et sous vide), par THT (à très haute température), par oléothermie (procédure écologique par injection d’huiles végétales). Outre les méthodes classiques, il existe également d’autres manières de traiter le bois utilisé en terrasse, comme l’acétylation qui consiste à viser la structure moléculaire du bois en appliquant du vinaigre (acide acétique), ou encore par furfurylation où un additif biochimique extrait de la canne à sucre sera fixé sur le bois.

 

Auteur de l’article : energie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *