Comment négocier le prêt immobilier au meilleur taux ?

Pour financer l’acquisition d’un bien immobilier, le recours au prêt immobilier s’avère souvent indispensable. Encore faut-il avoir le profil approprié pour que le banquier puisse accorder le crédit au meilleur taux ? Comment s’y prendre ? Découvrez les réponses.

Avoir un bon profil emprunteur

Vos chances d’obtenir un prêt immobilier au meilleur taux sont plus importantes si vous envisagez une relation commerciale sur le long terme avec votre banquier. En effet, pour la banque, le crédit immobilier n’est qu’un pan de son activité. Le profil type d’un candidat emprunteur est celui qui s’engage à souscrire l’assurance habitation dans sa banque, à domicilier son salaire et son activité professionnelle, à étudier l’assurance voiture, et l’assurance de prêt, son épargne, etc. La banque vous accordera les meilleures conditions de financement si la négociation n’est pas unilatérale. C’est-à-dire si vous lui annoncez clairement qu’elle se rattrapera sur d’autres pans de son activité.

Le banquier vérifie également votre dossier pour connaitre votre situation financière et les risques qu’il encourt en cas d’octroi d’un emprunt immobilier. Il étudiera de près vos relevés de compte sur plusieurs mois. En général, les trois derniers relevés sont les plus demandés. Ils doivent donc être dépourvus d’incidents de paiement, de découverts et de dépenses excessives.

Prêt immobilier : accepter les contreparties du banquier

La crédibilité de ses clients est importante pour la banque avant l’octroi d’un crédit immobilier. En lui offrant des contreparties, vous lui prouvez que vous vous engagez à établir une relation à long terme. Ceci implique la domiciliation de vos revenus dans l’établissement, l’intérêt que vous portez pour les produits commercialisés, le transfert de votre épargne. Le banquier attend de vous que vous soyez un client rentable pour vous accorder un prêt au meilleur taux. À noter que les crédits en cours doivent être soldés 3 mois avant de procéder à une nouvelle demande.

Concernant la durée de l’emprunt, le banquier s’engage à beaucoup plus de risques en vous accordant un prêt sur 30 ans, ou 20 ans que sur 10 ans. En effet, plus la durée d’emprunt est importante, plus le taux augmente.

L’apport personnel est un autre élément à considérer, voire un excellent argument pour négocier un crédit immobilier au meilleur taux. Il doit correspondre au minimum à 10 % du coût du projet. Il va vous permettre de négocier la commission de l’agence immobilière ou du notaire.

Faire une comparaison des taux des différents établissements bancaires peut également jouer en votre faveur. Dans un premier temps, prenez un rendez-vous auprès de votre banquier, puis comparez les offres de crédit auprès des concurrents. Dans les deux cas, vous avez un délai de 10 jours avant d’accepter l’offre d’emprunt. Un courtier peut intervenir à votre place pour négocier un meilleur taux pour votre prêt.

 

Auteur de l’article : energie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *